Une Balade solidaire aux couleurs du Carnaval

27 février 2019

Guadeloupe

Le 26 janvier dernier a eu lieu la première Balade solidaire de 2019. Et c'est la Guadeloupe qui a ouvert le "bal" aux couleurs du Carnaval.

C’est dans la commune de Pointe-à-Pitre que cette première Balade solidaire 2019 s’est déroulée sous le format inédit d’un « déboulé » carnavalesque.

Cet événement a été le moyen pour les élus de Groupama Antilles-Guyane de valoriser à la fois les actions de la Fondation Groupama et une tradition culturelle incontournable de ses territoires : le Carnaval.

En effet, la Fédération Guadeloupe  a choisi de s’associer au groupe à po (percussions et tambours) « Nasyon a nèg mawon » pour l’organisation de sa Balade solidaire.

 

Publiée par Nasyon A Neg Mawon sur Samedi 26 janvier 2019

 

Cette balade s’est inscrite dans le cadre plus large et propice de l’événement « Santé an mas« , une journée dédiée à la santé, portée par le groupe à po.

Dès 9 heures, le public a été accueilli sur les différents stands.

A 15 heures, ce sont 256 bénévoles et marcheurs qui ont pris le départ du « déboulé solidaire » dans les rues de Pointe-à-Pitre.

Grâce à la mobilisation de tous et malgré un temps pluvieux, ce sont 1 209,56 euros qui ont été récoltés ; somme  intégralement reversée à l’association DREP’AGIR, qui soutient les personnes atteintes de drépanocytose et leurs familles.

Une animation festive et une synergie qui ont permis de toucher le plus grand nombre au service d’une belle cause !

La drépanocytose

La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire rare, qui touche particulièrement les populations Antillos-Guyanaises.

Il s’agit d’une maladie du sang, et plus particulièrement de l’hémoglobine. Les globules rouges sont « déformés » et ont du mal à circuler dans le sang. Ils peuvent parfois se bloquer dans les vaisseaux sanguins. Cela provoque une anémie permanente et des crises douloureuses.

A ce jour, il n’existe pas de traitement pour en guérir, mais des solutions pour soulager les symptômes sont proposées aux malades.

En savoir plus sur Orphanet