Vous êtes ici : Accueil > Connaître les maladies rares > Actualités des maladies rares

Actualités des maladies rares

| Envoyer à un ami
retour vers la liste des articles

21/02/2012

L’Interleukine 2 pour améliorer le pronostic des greffes de moelle

Docteur Reine Noël

La réaction du greffon contre l'hôte (GVH), qui peut survenir au cours des greffes de moelle osseuse, est une réaction des cellules immunitaires du donneur contre les tissus du receveur.

Les lymphocytes T (une des populations de globules blancs) du donneur attaquent les cellules de certains organes du receveur principalement au niveau de : la peau (éruption cutanée, dermatite), le foie (hépatite, jaunisse), et le tube digestif (douleurs abdominales, diarrhée). Le traitement consiste à renforcer l'immunosuppression. La moitié des patients qui ont présenté une GVH aiguë seront atteint d’une GVH chronique.
Un dysfonctionnement des lymphocytes T régulateurs (Tregs) a été mis en évidence dans de nombreuses maladies inflammatoires dont la GVH chronique.

D’autre part l’interleukine-2 (IL-2) est une substance essentielle à la croissance, la survie et l’activité des Tregs. 
Une équipe de chercheurs a donc émis l’hypothèse que de faibles doses d’IL-2 pouvaient renforcer l’action des Tregs et supprimer ainsi les manifestations clinique de la GVH chronique.

Dans cette étude, 29 patients atteints de GVH chronique réfractaire aux corticoïdes ont reçu en sous cutané de faibles doses d’IL-2 pendant 8 semaines. Aucun des patients n’a présenté de rechute du cancer pour lequel ils avaient reçu une greffe ni de progression de la GVH.

La moitié des malades évaluables a présenté une réponse clinique très importante en plusieurs sites et une réponse immunologique également importante puisque le nombre de Tregs avait significativement augmenté. L’IL-2 était bien tolérée jusqu’à la dose maximale testée.

Source : The New England Journal of Medicine.

Retour haut de page

Le saviez-vous ?

Certaines maladies rares n'affectent qu'une personne sur 100 000, voire moins.