Caromarane, lauréat du Prix de l’Innovation sociale 2021

25 février 2021

Caromarane 3

Lors de la soirée de la Fondation, le Prix de l'Innovation sociale 2021 a été décerné au projet Caromarane, porté par la Filière nationale de Santé Maladies Rares du système nerveux central BRAIN TEAM, rattachée au CHU d'Angers.

 

Comment rompre l’isolement des personnes en perte d’autonomie et éprouvant des difficultés à communiquer ? Le projet Caromarane propose deux outils d’aide à la communication et à la stimulation, pour contribuer à les autonomiser et faciliter la connaissance leur projet de vie et de leurs habitudes par les soignants et aidants. Un projet porteur d’espoir pour les 10 000 personnes en France atteintes de maladies rares neuro-évolutives et leur entourage.

Lupix, c’est le robot compagnon programmé pour aider le patient dans ses activités quotidiennes. Développé par l’entreprise Stimul’activ, il incite la personne à être autonome dans ses activités journalières et avoir un repérage dans le temps via des alertes sous forme de parole et de signe ou de lumière. Il permet aussi de mieux communiquer avec les professionnels de santé et les aidants : en actionnant certaines touches du robot, le patient peut ainsi se faire comprendre plus rapidement. Le robot a également vocation à rassurer le patient dans les moments où il ne peut être accompagné. Son format a été étudié pour être facilement attrapable et très stable afin de rassurer et d’agir comme un  » doudou « .

Pr Christophe Verny Caromarane

La dotation du Prix permettra d'étendre à un échelon national ce projet pour redonner de l'autonomie aux patients atteints de maladies neuro-évolutives.

Pr Christophe Verny
Chef de service au Centre Neurogénétique, CHU d'Angers

Au-délà du robot, il était important de proposer aux soignants et aidants un  » carnet de vie « , via un logiciel utilisable avec une tablette, qui mette à leur disposition les informations non médicales sur le patient. Il peut contenir la boîte à souvenirs de la personne malade, un agenda, les centres d’intérêt du patient, des fiches pratiques du quotidien, ou des jeux de stimulation.

La dotation de 20 000 euros du Prix de l’Innovation sociale permettra de financer une seconde phase d’expérimentation du projet dans 5 établissements répartis sur toute la France, à partir d’avril 2021. Cette phase d’expérimentation nationale devrait aboutir, en décembre 2021, à la commercialisation du robot et son utilisation par des patients atteints de maladies rares neuro-évolutives, aussi bien en établissements que chez eux.