5 marathons en 48 heures : ils l’ont fait !

18 août 2020

marathon2

Charline et Théo Pouillet se sont lancé le défi un peu fou : réaliser 5 marathons en deux jours pour sensibiliser à la maladie de Huntington, dont leur père Olivier est atteint depuis quelques années. Retour sur ces 48 heures de course.

Vendredi 14 août, minuit – Saint Pierre sur Dives (Calvados)

Charline et Théo sont prêts. Cela fait des mois qu’ils s’entraînent, surveillent leur alimentation et leur sommeil. Il y a beaucoup de monde au départ, pour les encourager et les aider à surmonter le stress et l’appréhension du défi à relever : 200 kilomètres en 48 heures !

Leur maman, Sylvie, et des amis vont assurer la logistique, tandis que le kiné va prodiguer les soins nécessaires. Quant à Maxime, leur cousin, il va parcourir ces 200 kilomètres … à trottinette !

Souffrant d’une tendinite dès les premiers kilomètres, Charline ne renonce pas.

Et les marathons s’enchaînent, entrecoupés par des pauses d’une heure trente, pour s’alimenter, se faire masser et se reposer un peu.

Repartir est cependant à chaque fois plus difficile : physiquement, les douleurs sont de plus en plus présentes ; et la fatigue se fait ressentir, entraînant des baisses de moral. Heureusement que les amis sont là pour les encourager et les accompagner sur quelques kilomètres.

https://www.facebook.com/ondefielamaladie/videos/312405460176171/

Samedi 15 août – Arrivée à Paris !

15 heures : il reste encore un marathon à courir. Les pieds les font de plus en plus souffrir, les jambes sont lourdes. Mais il faut arriver au Champ de Mars.

Pour leur donner le courage d’y arriver, leur papa Olivier, handicapé par la maladie, les rejoint et court avec eux.

Et c’est ainsi, que Charline et Théo sont arrivés sous les applaudissements sur le Champ de Mars à 1 h 45, fatigués mais heureux d’avoir accompli cet exploit.

Ce furent 48 heures d'une extrême intensité, un peu hors du temps. Nous ne retiendrons qu'une seule chose : si pour nous, cela a représenté deux jours de douleurs, pour un malade de Huntington c'est un combat au quotidien. Alors on a mis de côté nos plaintes et allons continuer à nous battre pour faire connaître cette maladie !

Charline et Théo Pouillet

Pour aller plus loin :

  • Cet exploit a permis à Charline et Théo de récolter 3 000 euros de dons pour la recherche sur la maladie de Huntington. Mais si vous souhaitez donner, c’est par ici.
  • En savoir plus sur la maladie de Huntington