Immersion au sein de l’association CEC de Paris

2 mars 2020

DSC_7224

Faute de locaux pour ouvrir une école à l'année, la toute jeune association CEC de Paris (Centre d'Education Conductive de Paris) organise depuis quelques mois déjà, des stages d'éducation conductive pour les enfants, habitant Paris et l'Ile de France. Sollicitée, la Fondation Groupama a accepté de soutenir les deux semaines de stage organisées en février, pendant les vacances scolaires et a passé une matinée aux côtés des enfants et de leurs parents, très investis dans ce mode d'éducation holistique.

L’association CEC de PARIS

Noémie Gomès, maman d’une petite Camille atteinte de lissencéphalie, a découvert l’éducation conductive au travers de l’association Honorine Lève-toi, située à Bayeux (Calvados).

A ce jour, il existe sept autres centres d’éducation conductive en France mais aucun sur Paris/Ile de France, d’où  la volonté de Noémie Gomès, de créer l’association « CEC Paris« , en février 2019.

Cette jeune association ne possédant pas encore de locaux pérennes permettant un accueil tout au long de l’année, organise depuis quelques mois, des stages d’éducation conductive, individuels et collectifs.

Faisant face à une demande grandissante, les stages ont lieu environ tous les deux mois. Ils ont une durée de 5 jours, du lundi au vendredi.

Deux groupes d’enfants se retrouvent ainsi, le matin ou l’après-midi, en fonction de leur tranche d’âge, dans une salle mise à disposition par l’hôtel Mercure situé dans le XVème arrondissement de Paris.

La Fondation Groupama a assisté à une session d’éducation conductive organisée en février 2020. Retour sur une matinée pas tout à fait comme les autres…..


Les 4 enfants présents ce jour-là et leurs parents, sont accueillis par la conductrice Krisztina Lehoczky-Koncz. Hongroise d’origine, Krisztina exerce avec passion son métier depuis plus de 30 ans auprès d’enfants et d’adultes atteints de dommages cérébraux, d’origine génétique ou accidentelle.

La méthode utilisée consiste à décomposer les actions et les mouvements. La conductrice aide les enfants à participer à chaque étape du mouvement, pour arriver petit à petit à la maîtrise d’un geste ou d’une partie de l’action. Il n’y a pas de recherche d’immédiateté, seule la répétition permettant la réussite.


La matinée commence par une séance de « réveil musculaire ». Durant une quinzaine de minutes, les parents prodiguent des massages très doux aux enfants allongés sur les tapis de sol.  Moment de bien être absolu !

Puis avec l’aide des parents, c’est en musique que les enfants sont assis, tapent dans leurs mains et sont appelés par leurs prénoms. La notion de « groupe » au sein duquel les enfants évoluent est importante, permet de les motiver et d’insister sur les interactions.

S’enchaînent ensuite des exercices moteurs, sensoriels et cognitifs, rythmés par des comptines et des chants. La présence des parents est indispensable pour guider les enfants dans chacun de leur mouvement.

En milieu de séance, la pause goûter est la bienvenue. Mais même autour de la table, les enfants continuent à « travailler », répétant encore les gestes déjà enseignés.

Reconnaissant unanimement les bienfaits apportés par ces sessions d’éducation conductive, les parents continueront à prodiguer quotidiennement les gestes enseignés par Krisztina afin que les enfants puissent continuer à progresser … à leur rythme.

Présentation de l’association CEC de PARIS

Crédit vidéo : CEC de Paris

Crédit photos : @Margot Fayol – Fondation Groupama